Nous cherchons activement les membres de la prophétie pour faire avancer l'intrigue du forum.
 
CalendrierFAQRechercherMembresAccueilGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une mission particulière [Lorie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une mission particulière [Lorie]   Jeu 2 Jan - 13:16

Depuis quelques temps, la reine d'Argent était intriguée par les secrets qu'abritaient les falaises obscures, et plus particulièrement, de la rumeur qui circulait concernant un peuple perché tout en haut de ces falaises. Depuis combien de temps ce peuple était là ? Nul ne sait, et c'est bien cela le problème. Non pas que ce peuple dérangeait par sa simple existence, mais disons que la reine voulait s'assurer qu'ils étaient pacifistes -si il existait.

Ainsi donc, elle envoya son chef des chevaliers à la rencontre de ce peuple, accompagné de la meilleur archer d'Argent, les autres chevaliers étant déjà en mission ou alors en repos, et Caliel lui-même ayant des grosses lacunes en ce qui concernait la défense, ou l'attaque, à distance, il lui fallait quelqu'un pour combler cette faiblesse.
Le chevalier s'était levé tôt le jour du départ, histoire de ses préparer lui-même pour un long voyage jusqu'aux frontières d'Argent, et histoire de prendre quelques affaires indispensables, ainsi que de la nourriture jusqu'à ce qu'il puisse trouver un endroit où se restaurer. Une fois prêt, il enfila donc son armure, prit son épée, et enfourcha son fier destrier, dont la robe était aussi noire que l'était la chevelure de Caliel.
Le soleil commençait à peine à se lever lorsqu'il attendit Lorie aux portes de la capitale, la lumière du nouveau jour noyant l'immense ville d'une couleur jaune-rose, et qui faisait aussi bien briller son armure que sa chevelure de jais, encore humide après avoir été lavée à peine une heure avant le départ.
Et puis finalement, Lorie arrivait, alors que la ville commençait doucement à se réveiller. Le chevalier la salua d'un signe de tête, quelque peu intimidé puisque n'ayant jamais réellement fait quoique ce soit avec elle.

(bon, un peu court, désolée ^^' )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Jeu 2 Jan - 16:43

Une mission enfin.
L'aube pointait le bout de son nez et je terminais de me préparer, je pris mon arc et le regardai attentivement scrutant les gravures celtiques. Je la plaçai dans mon dos ainsi que mon carquois et je me suis dirigée vers l'écurie du village.
Depuis cette convocation de nombreuses pensées se bousculaient dans ma tête comme pour me mettre en alerte mais contre quoi ? De quoi devrai je me méfier ?
Cela faisait déjà deux jours que j'avais reçu cette lettre du chef des chevaliers me demandant de le suivre en mission. Au début j'ai cru que c'était une blague mais quand j'ai la signature de la reine le doute s'était installé en moi, la destination de la mission n'était mentionné, je savais simplement que c'était pour se renseigner sur un certain peuple susceptible de s'être installé sur Argent sans que sa majesté n'en soit au courant. Ce qui me troublait le plus c'est que Caliel avait fait appel à moi, j'avais passé la nuit à essayer de comprendre mais en vin le sommeil était plus puissant que mes craintes.

Arrivée à l'écurie je me suis mise à préparer ma jument, je mis dans les sacoches de ma selle le minimum nécessaire voyageant toujours léger et avec peu de chose. Je me mis en selle et partis en direction de la sortie de la capital en passant chez un commerçant pour prendre ma commande de flèches. Je mis ma capuches et laissa ma monture avancer à son rythme, plus je me rapprochais du lieu de rendez vous plus l'angoisse montait.
Lorsque je l'aperçus mon estomac se noua et je ne fis que répondre à son signe de tête.
Pourquoi une simple archère accompagnée t elle un chevalier ? Cette question passait en boucle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Jeu 2 Jan - 17:52

Les deux compagnons prirent la route, Caliel étant un peu plus en avant car il connaissait le trajet. Ses yeux d'émeraude rivés vers l'horizon, son esprit vagabondait au fil de ses pensées, qui concernaient tout et rien à la fois. Cependant, il lui arrivait de temps en temps d'être parasité par les pensées de sa nouvelle compagne de voyage - la faute à son don de télépathie qu'il ne maîtrisait pas à la perfection, et qui donc ne le protégeait pas des pensées des personnes autour de lui. D'une voix très calme, Caliel mit enfin fin au silence de mort qui régnait depuis le début du trajet.

-Lorie, si je t'ai demandé de venir, c'est pour que tes talents d'archer comblent mes lacunes dans le combat à distance, si jamais on doit affronter quelqu'un, ou quelque chose. J'ai un peu tendance à ... briser les arcs, quand je les utilise, donc je ne suis pas vraiment douer pour ça. Tu m'en vois navré si cela te contrarie.

Sur ces mots, il ne rajouta rien, espérant qu'ainsi elle arrêterait de lui donner mal à la tête à forcer de se tourner la même question en boucle sans arrêt. Sur le coup, il se demanda si sa réponse n'avait pas était trop méchante... Mais au final cela quitta rapidement son esprit.

Quelques minutes après à peine, ils arrivèrent près du territoire des fées, une forêt bien moins dense et dangereuse que celle des elfes, et qui a également en elle une prairie, ainsi que la ville des fées et la demeure de la famille royale. Décidés à manger sous les coups de midi, ils posèrent pieds à terre, quelques part en plein milieu de la prairie, aux pieds de quelques arbres et face à un petit ruisseau dont on ne voyait pas la fin, ni le début. Caliel nourrit son cheval et l'abreuva, se posa contre l'un des troncs d'arbre et déballa son modeste repas ; du pain et quelques morceaux de viandes, accompagnés d'une gourde d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Jeu 2 Jan - 20:29

J'encourageais ma jument à suivre la monture de Caliel qui je l'avoue était splendide, par la pensée je communiquais en silence avec mon amie mais mes songes revenaient sans cesse.
Je ne le niais pas, j'étais intimidée c'est vrai en même temps quoi de plus normal quand vous voyager avec un soldat comme Caliel. Je secouai la tête pour me raisonner et me dire qu'il était comme tous les autres...à quelques exceptions près.

Le vent se leva et cela me fit le plus grand bien, je perçus de nombreuses odeurs sans le vouloirs et distingua une plus que les autres, un animal. Mon ventre gargouilla et je mis une main dessus comme pour lui dire " Chuut ! Tais toi !"

-Lorie, si je t'ai demandé de venir, c'est pour que tes talents d'archer comblent mes lacunes dans le combat à distance, si jamais on doit affronter quelqu'un, ou quelque chose. J'ai un peu tendance à ... briser les arcs, quand je les utilise, donc je ne suis pas vraiment douer pour ça. Tu m'en vois navré si cela te contrarie.

Je sursautai sur ma selle et le regardai en ralentissant ma jument, il disait ça comme si j'avais parlé à voix haute. Je ne dis rien gardant le silence même en étant fixée sur ma présence dans cette mission.
Après la forêt des elfes nous arrivions dans celle des fées, au moins en étant en pleine forêt je me sentais en sécurité. Quand on fit halte je mis mon amie libre pour qu elle aille où elle voulait restant cependant pas loin, je l'avais élevée depuis toute petite alors on avait créé une bonne relation. Je me préoccupai pas de Caliel et montai dans un arbre puis pris mon arc, accroupie sur une branche j'attendais et en une fraction de seconde un oiseau tomba au sol et je descendis pour ne pas qu'il souffre. Tout en parlant dans une langue qui pour moi ma langue maternelle je remerciais l animal de m'avoir offert sa vie et promis de ne rien laisser aux charognards.
L'estomac remplit je m'assis sur le sol et en profitai pour aiguiser mes flèches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Ven 3 Jan - 21:19

Le soleil était bien haut dans le ciel et tapait fort sur la tête de Caliel, ce qui l'obligeait à s'éponger régulièrement le front, en se demandant si enlever son armure en valait la peine, même si cela signifiait qu'il serait vulnérable.
Tout en mangeant, il regardait l'espace autour de lui : de la verdure, encore et encore, accompagnée d'arbres, buissons, d'une rivière, et au loin, l'autre moitié de la forêt. De temps en temps, quelques petits animaux venaient fureter, sûrement en quête de gourmandises, que Caliel satisfaisait par un petit don de pain à chaque fois.
Au même titre que Lorie ne faisait pas attention à lui, il en était de même de son côté. Enfin, pas tout à fait, il n'avait pas l'habitude de voir des gens grimper dans des arbres, ce qui l'étonna un peu sur le coup. Son étonnement fut ensuite accentué lorsque la jeune femme s'adressa à un oiseau mort dans une langue étrangère. Il hésita un moment, durant lequel Lorie était en train de manger sa pauvre victime cuite, mais finalement, il osa quand même, une fois qu'elle eut terminé.

-Tu sais, si tu n'avais rien prévu à manger il fallait me le dire, j'en ai bien assez pour deux.

Il la regarda un moment aiguiser ses flèches, puis reprit, d'un ton très calme et posé.

-Cette langue que tu as parlé, tout à l'heure, c'est une langue que tu as apprise, où elle te vient de naissance?

Ce petit coté l'intriguait quelque peu. Il entendait rarement les gens de son entourage parler d'une autre langue que la langue commune, et il fallait avouer que celle ci avait un petit coté intriguant.
Tout en posant sa question, et par la suite en écoutant la réponse de Lorie, il rangea ses restes précieusement et s'installa plus confortablement contre le tronc de son arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Ven 3 Jan - 22:37

Pourquoi je me sentais mal à l'aise ? La présence du chevalier peut être, ou bien le fait qu'il faisait une chaleur à en crever. Je m'attachai les cheveux pour me dégager la nuque et continua ma tâche.
Mon ventre râlait encore et j'essayais de ne pas y prêter attention même si les gargouillis étaient fort bruyants. J'eus honte car je n'avais rien prit d'autre à manger et montrer une telle organisation à mon premier compagnon de mission. Je ne me laissai pas distraire et continuai d'aiguiser me coupant les doigts par moment.
Je souris légèrement en entendant des animaux curieux s'approcher, beaucoup avaient faim et du coin de l'oeil je vis Caliel partager son repos avec eux.

-Tu sais, si tu n'avais rien prévu à manger il fallait me le dire, j'en ai bien assez pour deux.

Au départ je croyais vraiment qu il parlait au animaux puis en relevant la tête et voyant son regard posé sur moi j'ai compris que c'était à moi qu il s'était adressé. Je le regardais attentivement mais sans rien dire, en vérité je ne savais pas répondre car il m'avait prise par surprise m'attendant pas qu il m'adresse la parole. Je me suis vite perdue dans son regard sombre mais si expressif, je sentis un frisson me parcourir la nuque et reporta mon attention sur mes flèches.

-Cette langue que tu as parlé, tout à l'heure, c'est une langue que tu as apprise, où elle te vient de naissance?

Décidément il voulait taper la causette moi qui suis plutôt discrète c'était mon jour. Je relevai la tête pour le regarder par politesse bien que ses yeux me troublèrent. Je ne voulais pas lui mentir et quoi ça me servirai.

- Je dirai plutôt maternelle même si je ne sais d'où je la tiens. C'est comme une deuxième nature, je sais que c'est bizarre ce que j 'ai fais mais étant proche des animaux je ne peux pas leur prendre leur vie sans les remercier. J'utilise donc cette langue pour ceci et quand je pète les plombs, pour éviter qu'on comprenne ce que je dis.

Je me rendis compte que j'avais parlé comme si c'était quelqu'un je connaissais depuis des lustres, tout était sortit spontanément sans gêne ni retenue. D'habitude je répondais par trois maximum, j'avais du mal à comprendre pourquoi un tel comportement venant de ma part. Je regardais Caliel attendant sa réaction, d'habitude je ne me laissais jamais influencer par les hommes mais là il dégageait quelque chose de différent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mar 7 Jan - 18:42

Caliel l'écoutait attentivement, son regard étant plongé dans celui de Lorie. Bien que cela le troublait un peu, il ne voulait pas regarder ailleurs.
Voila une femme bien étrange qu'il avait en face de lui. Et pourtant...cela n'était pas pour lui déplaire. Elle avait ce petit quelque chose qu'il appréciait en elle, et qu'il ne retrouvait pas chez les autres femmes. Elle se retenait moins dans ses gestes, et dans ses paroles, tandis que les autres, c'était à croire qu'elles réfléchissaient à chaque mot qu'elles allaient employer, chose assez ennuyante à force il fallait l'avouer.

- Je dirai plutôt maternelle même si je ne sais d'où je la tiens. C'est comme une deuxième nature, je sais que c'est bizarre ce que j 'ai fais mais étant proche des animaux je ne peux pas leur prendre leur vie sans les remercier. J'utilise donc cette langue pour ceci et quand je pète les plombs, pour éviter qu'on comprenne ce que je dis.

Caliel sourit un court moment en l'écoutant. "quand je pète les plombs", voila, ce genre de phrase aucune autre femme ne viendrait le dire aussi facilement sans passer pour une sauvage.
Il lui tendit son sac qui contenait ses réserves de nourritures, ayant entendu un magnifique estomac crier famine depuis la jeune femme.

-Je vois. Je ne dirais que ce que tu as fais est bizarre, mais disons... inhabituel. Mais c'est tout à ton honneur de porter de la considération pour la vie animale.

Sur ces mots, ses yeux se posèrent sur son cheval. Depuis le temps qu'il l'avait, il le voyait comme un compagnon à part entière, et il se promit de remercier dignement sa bête si elle jour elle devait mourir.
Finalement il reposa son regard sur Lorie, sans rien rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Jeu 9 Jan - 18:17

Pourquoi je réagissais ainsi ?
Cet homme si impressionnant tant dans sa carrière que de sa personne semblait si généreux. Je n'avais rien demandé depuis des années et là pour la première fois j'étais vulnérable et avais besoin d'une aide extérieure.
J'étais entrée dans l'armée d'Argent en tant qu'archère pour exercer mon passe temps sans contraintes et pour mieux enquêter sur mon passé. Mon frère avait entreprit de nombreuses recherches mais il avait récemment disparut et je ne savais rien de ce qu il avait pu trouvé. Depuis lors je mettais mise moi même aux recherches mais pour commencer je devais retourner sur les terres de ma naissance. Cette mission était la meilleur chance d'y arriver et je devais tout faire pour en savoir plus et résoudre le mystère qui repose sur mon passé et ma famille.

Je fus sortie de mes pensée par un frisson et je levai les yeux, Caliel avait son regard rivé sur moi depuis un moment et cela me troublait. Il possédait un tel regard et lorsqu'il posait ses yeux sur moi je me sentais transpercée à chaque fois, je ne pouvais pas détacher mes yeux des siens. La douce brise me remit les idées en place et je pris le sac qu il me tendait, je pris un morceau de viande séché et mordit dedans sans me préoccuper des manières.

-Je vois. Je ne dirais que ce que tu as fais est bizarre, mais disons... inhabituel. Mais c'est tout à ton honneur de porter de la considération pour la vie animale.


Je terminai calmant mon estomac un peu trop bruyant et voulus répondre mais je vis qu'il regardait sa monture et qu il était perdu dans ses pensée lui aussi. Je sourit doucement et me relevai, je déposai le sac à côté de lui en le remerciant et sifflai ma jument qui arriva au galop.

- Il faudrai se remettre en route dis je en sellant ma monture lui tournant le dos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Sam 11 Jan - 20:50

Caliel regardait Lorie manger d'un oeil distrait, pensant à tout autre chose que la façon dont elle mangeait. Tout d'abord, il remarqua les boucles parfaites qu'elle avait, dont quelques unes étaient rebelles ce qui accentuait son coté libre, sauvage. Une chevelure aussi noire que celle du chevalier d'ailleurs.
Lorsque leurs regards se croisèrent, Caliel fut troublé, embarrassé. Il y avait un petit quelque chose dans son regard de particulier. Un regard marron, couleur jugée banale par la plupart des individus, mais qui avait certaines particularités, notamment quelques tâches noires, toutes minuscules qui approfondissaient son regard, en plus de sa pupille noire et grande.
Une nouvelle fois, il reposa son regard sur sa monture, qui broutait de l'herbe non loin d'eux. Finalement, il fut tiré de ses pensées par la jeune femme lorsqu'elle déposa son sac prêt de lui.

- Il faudrait se remettre en route.

Caliel approuva et remonta en selle. Comme durant la matinée, Caliel avait prit les devants, sauf que cette fois, ses pensées n'étaient pas les mêmes. Là, il se sentait déstabilisé par la présence de la jeune femme, qui pourtant l'avait laissé indifférent auparavant.
Au bout de deux heures, il marqua une pause à un croisement, non loin du désert, et sortit la carte du continent de son sac pour la consulter.
Il tourna à moitié sa tête vers Lorie, les yeux encore posés sur la carte, et lui demanda.

-Dis moi... Sais-tu où il faut aller ? Je pensais m'en souvenir mais en fin de compte il semblerait que non... Et comme le soleil se couche bientôt, je voudrais éviter de passer par des endroits où le ciel est caché.

Il leva enfin ses yeux verts vers elle, espérant une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Lun 13 Jan - 18:30

Que faisais je vraiment ici ?
Je sentais le regard de Caliel dans mon dos pendant que je sellais ma jument et oui, j'étais troublée et oui, mon coeur s 'emballait dès qu'il posait sur moi ses yeux émeraude. D'habitude le regard des autres ne m'importait peu et encore moins celui des hommes or Cal'....lui avait quelque chose de plus mais j'ignorais ce que c'était.
Je me remis en selle et l'attendis, le vent s'était levé et soufflait par bourrasques nous fouettant le visage.

Nous avons repris notre route et je gardais toujours ma monture derrière celle de Caliel car je préférais être seul pour mieux réfléchir. Manque de bol le fait de le voir dos à moi et si silencieux me rendait encore plus nerveuse. Quelque chose au fond de moi me poussait à me mettre à côté de lui comme si le fait de l avoir près de moi me rassurait. Je fis disparaître ces craintes inutiles et ma concentrais sur la mission mais c'était juste impossible, je gardais constamment mon regard rivé sur son dos et j attendais avec impatiente qu'il se retourne et me regarde. Je secouai la tête chassant ce comportement qui n était pas le mien, je croyais quoi qu'il allait soudainement s'intéresser à moi parce qu'on est ensemble pour mission. *Réveilles toi ma pauvre fille ! Qu'est ce que tu crois ? Que tu lui as tapé dans l'oeil ? Mais qu'est ce que je raconte ? Cal' n est pas du genre à s'intéresser aux filles surtout une simple archère.*
Je fus tirée de mes réflexions stupides par la voix de l'homme qui avançait devant moi et je vis qu il s'était un peu retourné pour me parler.
Je mis du temps avant de répondre et passai une main dans mes cheveux avant de me pencher pour regarder la carte, dans le mouvement mon amulette glissa de mon corset mais je n'en prêtais pas attention.

- Alors n'étant que très rarement sortie au délà des limite de la forêt des elfes je ne pourrai pas t'assurer un direction directe cependant...." elle demanda à sa jument de s approcher du cheval de Caliel et je pus mieux voir et je parcourus la carte du doigt.

- Il faudrait qu'on sorte de la forêt pour que je puisse voir l'horizon mais de toute manière je ne pourrai pas nous guider dans le noir. A moins que tu voulais voyager de nuit ?je gardais mon attention sur la carte même si je mourrais d'envie de plonger dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Lun 13 Jan - 19:36

Alors que Lorie s'approchait de lui pour regarder la carte et donc donner son point de vue, Caliel ne détachait pas son regard de ladite carte. Cependant, son regard eut un léger écart de conduite lorsqu'il vit l'amulette sortir du corset de la jeune femme. Sa nature d'homme le poussa une fraction de seconde à s'attarder sur le plan plutôt avantageux qui s'offrait à ses yeux, mais rapidement il reprit le dessus et reporta son attention sur la carte.

- Il faudrait qu'on sorte de la forêt pour que je puisse voir l'horizon mais de toute manière je ne pourrai pas nous guider dans le noir. A moins que tu voulais voyager de nuit ?

Ne détachant pas ses yeux de la carte,et suivant le fin doigt de la jeune femme des yeux pour voir le trajet qu'elle indiquait, Caliel fut pris au dépourvu. D'ordinaire il voyageait de nuit, puisqu'il était toujours seul et qu'il n'aimait pas trop perdre son temps à chercher une auberge pour la nuit.
Il leva ses yeux vert la jeune femme tandis qu'il repliait la carte.

-Et bien, d'habitude je voyage aussi de nuit. Mais si tu veux on peut s'arrêter. Je crois qu'il y a une auberge à la sortie de cette forêt, et si on se fit à la carte ce n'est plus qu'une question d'une heure maximum.


Après un temps de pause, où on aurait pû voir un ange voler parmi toutes ces feuilles à cause du vent qui s'élevait, il reprit.

-Je suis désolé, j'aurais dû te demander ton opinion sur ça... De toute façon, il semblerait qu'une tempête soit en train de se préparer, il serait stupide de continuer dans ces conditions...

Pour le coup, il se sentait réellement idiot, et égoïste. Un vrai gentleman aurait demandé à sa compagne de route ce qu'elle préférait, et lui en gros asociale qu'il était, il ne s'en était pas occupé deux secondes.

-Ah, au fait, jolie amulette.

Et pour la première fois, il lui montra un sourire sincère, plongeant ses yeux printaniers dans le regard automnale de Lorie. Un regard fort beau, à son humble avis, qui l’embarrassait à chaque fois qu'il le croisait.
Se tirant de ses pensées, il rangea la carte dans une des poches de son sac et, après s'être attaché complètement les cheveux pour éviter qu'ils ne volent au vent, il reprit la route après avoir attendu que Lorie soit prête.
Et effectivement, à peine trois quarts d'heure plus tard, ils sortirent de la forêt, et firent face par la même occasion à une modeste auberge. Pour le coup, Caliel aurait préféré que cela dure plus longtemps, puisque, non seulement il s'était habitué à la présence de Lorie, mais en plus de cela, il s'y complaisait largement. Elle dégageait quelque chose d'agréable par le simple fait de sa proximité avec lui, et c'était bien la première fois depuis des années que Caliel se sentait aussi bien en présence d'une femme. Et de surcroit, il craignait à présent qu'il lui déplaise !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mar 14 Jan - 18:25

Quel bonheur !
Le vent soufflait de plus en pus fort et je me remplis les poumons de cet air frais. Une fois sortis de la forêt j'eus en effet un pincement au coeur car je quittais mon élément mais la présence de Caliel me rassurait. Je ne savait pas comment l expliquer mais à ses côtés je me savais en sécurité. Le ciel devenait sombre avec une légère teinte violette, le coucher de soleil allait être rapide car comme l'avait dit Cal' une tempête se préparait.
Je restait à ses côtés le reste du trajet qui menait à la fameuse auberge, je n'avais rien dit quand il avait parlé car en vérité je ne savais pas quoi lui répondre. Je tressaillis quand j'entendis qu'il mentionnait mon amulette et vis qu elle n'était plus cachée. Je la remis à son endroit habituel et marmonna un "merci". Ne discutant que que très rarement je n'avais pas l'ombre de ce que je pouvais dire.

Je ne fus pas surprise quand il mentionna le fait qu'il voyageait la nuit. Je me raidis en me rappelant qu'il était un chevalier d'expérience et de se fait je devais paraître bien menue à côté de lui, cependant il ne faut jamais se fier aux apparences. Bon ok, je n'étais pas une guerrière comme on pourrai le qualifier, j'étais très faible en ce qui concerne le corps à corps et les combats à mains nues. J'étais une archère et c'était très clair sur la nature de mes compétences, j'étais une éclaireuse pas une soldat, une guerrière redoutable (cheville cheville) à distance mais très vulnérable sur le front.
Une frisson rassurant s'empara de moi car je savais que l'homme qui voyageait avec moi était tout mon opposé. Finalement on était peut être fait l'un pour l'autre ? N'était est ce pas la raison de ma présence à cette mission ? Combler les lacunes, si minimes soient elles, du chef des chevalier.

Une fois nos chevaux nourris et pansés je mis mon arc dans mon dos (je ne le quitte jamais) et suivis Caliel, de près. Etant pas dans mon élément quand il s'agissait de discuter avec les gens je laissai donc Cal' faire le blabla, j'étais du genre plutôt menteuse et méfiante. L'éducation de mon frère y était pour beaucoup car n'étant jamais à la maison il voulait être sûr que je puisse me défendre sans problème.
Après ces heures de chevauchée la douce odeur de viande qui émanait de la cuisine réveilla mon bruyant estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mar 14 Jan - 20:26

Une fois devant l'auberge, le chevalier posa pied à terre et attacha sa monture dans la petite écurie, imité de prêt pas Lorie. Après s'être tapé rigoureusement les pieds à l'extérieur, à un endroit prévu à cet effet, et chassant donc la boue séchée de ses chaussures, il poussa la porte de l'auberge.

Aussitôt, ils furent entourés d'une odeur ambiance de viande bien cuite et de bière, de quoi éveiller bien comme il faut son estomac qui était digne d'un ogre. Et d'ailleurs, quand il était plus jeune sa tante lui faisait souvent la remarque, où lui tirait les oreilles quand il se goinfrait trop.
Il s'arrêta brutalement de marcher, ce qui provoqua au passage un choc entre son dos et la pauvre Lorie qui était juste derrière lui, pour éviter de se cogner à la jeune aubergiste qui apportait des boissons à des clients. Caliel s'approcha du comptoir et attendit sagement que l'aubergiste vint vers lui, tout en faisant signe à Lorie de se poser à une table en l'attendant. Finalement la jeune aubergiste s'approcha de lui, et lui demanda ce qu'elle pouvait pour lui. Il lui afficha son sourire le plus courtois qu'il était possible d'avoir, ce qui fit au passage rougir la jeune demoiselle, et lui demanda si il restait de la place pour une nuit. La petite rousse qu'était l'aubergiste bafouilla quelque chose et lui donna une clé.
Après l'avoir remerciée, Caliel monta rapidement dans la chambre qui lui avait été confiée, et redescendit quelques minutes plus tard, sans son armure, ce qui le soulageait grandement. Il s'installa en face de Lorie et l'informa.

-Bon, il ne reste qu'une chambre, mais il y a deux lits séparés donc ça fera l'affaire. Tu me vois désolé de devoir te priver de ton intimité.

A peine eut-il finit de parler que la jeune aubergiste arriva avec deux bons plats de viande, avec pains et fromages, qu'elle déposa devant eux. Caliel la paya au prix des deux plats et de la chambre, puis la jeune fille partit, après avoir rougit et bafouillé un petit "merci sir". Cependant, elle revint sur ces pas, toujours aussi rouge et niaise "c'est un honneur de vous avoir dans mon auberge sir". Avant même qu'il ne put ouvrir la bouche de la remercier, elle était déjà partie, non sans les avoir salués et leur avoir souhaité un bon appétit et une agréable nuit.
Après s'être attaché les cheveux en queue de cheval et s'être épongé la nuque pour effacer tout indice de chaleur, le chevalier commença à dîner.

- Nous avons fais plus de la moitié de la route, on pourra se permettre de dormir un peu demain matin. Et puis nos chevaux ont besoin de repos... Ou tout du moins le mien, sinon il sera grognon au moment de partir.

Et oui, depuis le temps, il connaissait son cheval par coeur. Cheval qui d'ailleurs commençait à se faire vieux, et Caliel craignait le jour fatidique où il tomberait raide mort. Mais bon, pour l'heure, là n'était pas la question. Tout en mangeant, Caliel regardait Lorie d'un oeil distrait, encore une fois, alors qu'elle était elle aussi occupée à manger. Il ne pouvait détacher ses yeux de la jeune femme assise en face de lui, pour une raison qu'il ignorait. Elle l'intéressait de plus en plus, à vrai dire. Cela faisait des années qu'ils se connaissaient, et ce n'est que maintenant qu'elle commençait réellement à susciter un intérêt chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mer 15 Jan - 19:03

Dur comme du marbre.
Le dos de Cal' plus son armure m'avais laissé une légère trace rouge et je me frottais le front en attendant qu'il revienne. Je m'étais assise à une table comme il l'avait demandé et patientait qu'il redescende. Mon estomac criait famine et posai une main sur mon ventre pour essayer de le calmer mais c'était peine perdue. La douce chaleur qui berçait ce lieu calmait le stress de la journée, les quelques clients présents discutaient mais je n écoutais pas, j avais fermé les yeux un instant pour me calmer et remettre les idées en place me sermonnant sur le fait que Cal' et moi était une chose impossible.
Mais au moment où j'ouvris les yeux mon regard tomba sur ce dernier qui revenait sans son armure mais tout aussi impressionnant, mon coeur s emballa et j eus peur de comprendre.
Pourquoi mon coeur battait plus fort quand je le voyais ?
Je devais me calmer au plus vite mais il parla et sa voix me traversa. Que m'arrivait il ?
Je ne dis rien quand il mentionna le fait qu'on devait partager notre chambre mais maintenant je n'arrivai plus à le regarder dans les yeux .

Il s'était assis en face  de moi et une vive tension se fit dans ma poitrine quand je vis que la jeune aubergiste le collait et faisait tout pour attirer son attention. Je faillis lui jeter de l eau à la figure, finalement il était bien un mec toujours  penser aux femmes. Je terminai mon assiette et m excusai au près de lui puis me levai pour aller marcher un peu et voir si les chevaux allaient bien.

Une fois près de ma jument je la cajola tendrement et lui parlai : " Tu crois qu'un jour je ne serai plus transparente ? J avais pourtant eu l'impression qu'il était différent, si seulement Lorial ne m'avais pas abandonné, je ne chercherai pas constamment la sécurité."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mer 15 Jan - 21:02

Caliel déjeuna tranquillement, face à la jeune femme. De part leurs positions respectives, son regard s'échappa quelques fois dans le corset de la jeune femme, même si il détournait tout le temps les yeux à bout d'une fraction de seconde, embarrassé et craignant qu'elle ne finisse par le voir. Et puis, il ne faut pas profiter des bonnes choses, sinon on finit par s'en lasser.
Son coeur se pinça un peu quand Lorie se leva et partit. L'avait-il contrarié? Il n'avait pourtant rien dit de mal, ni rien fait de spécial, à moins qu'elle n'ait remarqué ses regards glissants ? Ou alors... Non, ce n'était tout de même pas à cause de cette greluche rousse ? Il n'y pouvait rien lui si elle le suivait du regard comme si elle dévorait un gâteau au chocolat. Et quand bien même cela n'était pas pour lui déplaire, il n'en avait pour ainsi dire rien à faire de cette donzelle. Comme toutes les autres jeunes filles qui gloussaient quand elles le voyaient, d'ailleurs. En fait, cela l'agaçait à force.

Après avoir fini son dîner, Caliel monta dans la chambre pour faire le point sur ce qu'ils devaient faire par la suite. Le plus dur était encore à faire ; la traversée du désert. Et en vue de la chaleur qui les avait assommés aujourd'hui, alors qu'ils n'avaient traversé que deux forêts, la suite promettait d'être bien rude...
Il marqua rapidement sur la carte le trajet qu'ils avaient effectué aujourd'hui, ainsi que celui qui leur restait à faire par la suite d'une autre couleur, et replia la carte pour ensuite la ranger.
Caliel quitta la chambre et alla faire un tour du côté de son cheval, dans le but de le panser, et de s'assurer que sa monture n'allait manquer de rien pour la nuit.
En entendant la voix de la jeune femme, il arrêta son pas.

" Tu crois qu'un jour je ne serai plus transparente ? J avais pourtant eu l'impression qu'il était différent, si seulement Lorial ne m'avais pas abandonné, je ne chercherai pas constamment la sécurité."

En entendant cela, il ne sut que faire. C'était une situation bien gênante qui s'offrait à lui. Soit il faisait demi tour, mais dans ce cas là rien ne lui garantissait que son cheval était nourri, ou soit il continuait sa route en faisant semblant de n'avoir rien entendu.
Au final, il opta pour la deuxième solution et reprit sa route. Evitant de croiser le regard de la jeune femme, il s'occupa de son cheval, en silence, et imperturbable.
Et pourtant, milles et unes choses se passaient dans sa tête, et dans son coeur. Jamais il ne se serait douté qu'elle s'intéressait à lui, et mieux encore, jamais il ne se serait douté que cela le perturberait comme cela. Que lui arrivait-il ? Il sentait doucement la panique monter en lui... ainsi qu'un sentiment de profonde plaisance. Voila qui était encore plus inhabituel, ce mélange de sentiments contradictoires.

Contradictoire. C'est ce qui caractérisait au mieux la jeune femme, et ce qui lui plaisait le plus en elle. A la fois si forte et pourtant si fragile. Adulte, mais avec quelques fois des réactions d'enfant. Un regard dur mais qui pourtant était attendrissant. Tout en elle n'était que contradiction et confusion. Et si attirant par conséquent.
Perdu dans ses pensées, Caliel ne put s'empêcher de tourner son regard vers elle, la voyant d'une tout autre manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Dim 19 Jan - 20:18

Je m interrompis en sentant une présence pas loin et continua de brosser ma jument en silence. Caliel apparut et alla près de son cheval, peut être qu'il ne l'avait pas vu. J' espérais car je ne voudrai pas qu'il ai entendu ce que je racontais, de une il me prendrait pour une folle et de deux je ne voulais pas qu'il éprouve de la pitié pour moi et personne d'autre d'ailleurs.
Je sentis mon coeur s'emballer à la présence du chevalier et cela m'angoissais de savoir qu'un homme avait cet effet sur moi. Depuis ce jour malheureux j'avais toujours gardé mes distances avec les hommes mais avec Cal' c'était différent, je me sentais en sécurité et par dessus tout j'aimais être avec lui. Pourquoi ? Je ne savais pas.

Je ne m'étais pas rendue compte que j'étais immobile à coté de ma jument, je sentis mes joues s 'empourprer en entendant mon coeur cogner dans ma poitrine, j'avais peur d'admettre ce que je ressentais pour lui. Mais pourquoi maintenant ? Alors que je vais peut être en apprendre sur mon passé je suis en train de tomber amoureuse. Ce mot m’effrayait oui mais je ne pouvais plus le nier, c'était une certitude mais je savais que dans l'autre sens c'était impossible et je baissais la tête cachant ma déception.

Je tremblais à présent, en voulant reposer ma selle elle m'échappa des mains et tomba. J était épuisée mais je refusais de lui montrer et me pencha pour la ramasser mais je vis soudain trouble et m'appuyai contre le mur. Je n'avais rien manger et la fatigue m'affaiblissait. * Bravo Lorie qu'elle bonne impression fais tu là !* pensais je. Qu'elle cruche j 'étais ! Penser qu'il pouvait un soupçon soit peu qu'il ai de l'intérêt pour une pauvre archère.
Je mis ma main sur mon front et respira doucement espérant qu'il soit trop occupé par son cheval pour me voir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Sam 1 Fév - 12:20

Evidemment, Caliel avait remarqué que Lorie commençait doucement à paniquer, à être déboussolée. Dans un sens, il trouvait ça attendrissant, et flatteur, il fallait l'avouer. Aucune vraie femme ne sentait désorientée comme elle en sa présence... En fait, cela se limitait aux jeunes demoiselles encore dans cette période sombre qu'est l'adolescence, ou alors venant tout juste d'en sortir.
Mais dans un autre sens, cela l'inquiétait... Peut-être était-elle vraiment malade ? Il n'avait pourtant rien remarqué d'anormal chez elle. Enfin, "anormal", disons plutôt qu'il n'avait rien soulevé d'inhabituel.
Caliel se redressa et se dirigea vers la jeune femme et attrapa la selle qu'elle venait de faire tomber. Tandis qu'il la reposa sur une poutre prévue à cet effet, il se pencha vers Lorie, plongea son regard d'émeraude dans celui noisette de sa compagnie de route.
En cet instant précis, il put sentir les battements de son coeur accélérer la cadence, faisant de tout son corps une énorme caisse de résonance où la musique de son âme faisait danser le sang de ses veines, ce qui eut pour effet de rosir un peu ses joues.
Ah, qu'il avait fière allure notre chef des chevaliers ! Afficher sa gêne et son embarras ainsi, même si grâce à la faible lumière de l'endroit, dieu merci, cela ne se voyait pratiquement pas.
Son esprit se mit à créer maintes situations, maintes "suites" de la chose. Et bien que son instinct et son intellects lui disaient, ou plutôt lui hurlaient aussi fort que cela était possible, de se ressaisir, son corps et son âme l'empêchaient de bouger. Il était comme paralysé face à la jeune femme, dont le regard lui glaçait le sang autant qu'il le brûlait de tout son être.
Et puis l'attraction. Aimant invisible qui lui donnait envie, comme il n'avait jamais désiré quelque chose, de se rapprocher d'elle, juste quelques secondes, pour pouvoir mieux sentir son parfum délicat, et peut-être même la douceur de ses lèvres roses et pulpeuses, qui sait...
Revenant sur terre, Caliel brisa le silence de sa voix rauque, qui était non sans rappeler la noirceur de leur monde en guerre, mais qui était pourtant douce, sur le moment, comme si sa langue caressait de la soie.

-Lorie, est-ce que tout va bien ?

Et bien qu'en cet instant précis, il se sentait vulnérable comme un nouveau né livré à lui-même, il ne détourna pas le regard, alors que, du fait qu'il était penché, leurs visages était tout proches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Dim 2 Fév - 20:23

A quoi pensais je ? Sincèrement .....
Alors que Cal' était à moitié penché au dessus de moi en raison de sa haute stature mon esprit vagabondait, cette fois le tin mate de ma peau ne dissimulera pas la rougeur de me joues.
Non mais je croyais quoi qu'il allait continuer dans sa lancée et se pencher un peu plus ? Non mais réveille toi ma vieille !
Je ne pus soutenir son regard intense et pourtant si curieusement révélateur, je baissai donc mon regard fixant le sol et m interdisant de relever la tête. Une sensation aussi étrange que rassurante, je la ressentais à chaque fois qu'il posait ses yeux sur moi. Mon ancienne expérience me dictait de fuir, de m'éloigner de lui et pourtant je ne pouvais pas, clouée au sol je ne ...voulais...pas partir. Je ne pouvais pas expliquer cela ça me semblais si évident mais pourtant je tremblais et de l'extérieur je devais paraître aussi fragile qu'un oisillon.

La nausée éprouvée un instant auparavant s'était dissipée comme envolée au moment où il s'était approché de moi. Je l'avais suivi des yeux quand il avait ramassé ma selle et avait murmuré un doux "merci". Je n'avais jamais été aussi faible devant un homme comme si avec lui je pouvais laissé ma vraie personnalité se libérer de ses chaînes. Je n'éprouvais aucune gênée à être celle que j'étais vraiment, il devait utiliser un pouvoir spécial c'est pas possible. Pourtant....

Quand il se redressa et plongea son regard émeraude dans le mien mon coeur se mit à tambouriner dans ma poitrine et depuis je n arrivais plus à détacher mes yeux des siens.
Je fis un bref hochement de tête pour répondre à sa question ne pouvant décrocher un seul mot, cet être qui depuis le début du voyage avait sur moi un effet aussi troublant que fantastique était à présent à quelques centimètres de mon visage.
Soudain je ne contrôlais pas mon corps et sans chercher à comprendre écoutant simplement mon coeur je fis un pas en avant et je déposai mes lèvre contre les siennes et fermai les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Jeu 6 Fév - 21:21

Caliel ne remarquait même pas combien il embarrassait la pauvre Lorie, étant trop occupé à l'être lui-même. Quand bien même il était maitre de l'eau, il pouvait sentir le feu qui dévorait ses joues, et même un peu ses oreilles. Il la vit s'avancer vers lui, se mettant sur la pointe des pieds, mais son cerveau ne chercha pas à comprendre ce qu'elle faisait. Tout comme il mit du temps à comprendre lorsque les lèvres de Lorie se posèrent sur les siennes. Des lèvres encore plus douces qu'il n'avait imaginé, tendres et chaudes, dont la sensation n'était pas sans rappeler la texture de la soie.
Et à ce moment précis, Caliel put sentir son coeur faire le saut de l'ange. Une fois, puis deux fois, puis trois fois, et encore plein d'autres fois qu'il ne comptait même plus. Il pouvait également sentir son sang lui monter au visage comme jamais cela ne s'était produit. Tout son corps tremblait légèrement, même si cela ne se voyait que par ses mains, dont les doigts se refermaient, puis s'ouvraient, et se refermaient à nouveau, et ainsi de suite, ne sachant que faire.
Le chevalier recula légèrement la tête, mettant fin par la même occasion au baiser -quel supplice ! Il hésita un moment, ne détachant pas son regard marin de celui de Lorie. Il ouvra la bouche, d'où ces quelques mots mirent un certain temps avant de sortir.

-Lorie, je ...

Finalement, il se tut. Qu'aurait-il dit de toute façon ? Certes, c'était tellement soudain, mais il l'avait tellement désiré, alors il n'allait certainement pas faire marche arrière à présent.
Ainsi donc, il s'approcha une nouvelle fois et, après quelques secondes d'hésitation durant lesquelles leurs bouches n'étaient séparées que par quelques centimètres, puis il embrassa à nouveau la jeune femme qui était devant lui.
Ce second baiser était moins hasardeux, plus tendre. En même temps, il posa doucement ses mains tremblantes sur Lorie, les remontant doucement sur son visage pour pouvoir le lui caresser doucement, et constater par la même occasion combien sa peau était douce au touché. A nouveau, son coeur fit des bonds, tambourinant sa poitrine à un point où ça en était presque douloureux. Mais qu'importe, il était pour l'heure l'homme le plus heureux du monde, alors tant pis si il devait mourir ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Sam 8 Fév - 21:07

Je devais être folle ou malade ....
Oui c'est ça j'étais malade, la fatigue et le stress m'empêchait de voir clair et je faisais n'importe quoi. Pourtant....
Lorsque mes lèvres rencontrèrent les siennes je fus heureuse que tout soit réel, qui aurait cru qu'un homme comme lui pouvait être si tendre dans ses gestes et il avait ses lèvres. A faire fondre un glacier, je n en revenais pas, elles étaient si chaudes et je rougis en les sentant contre mes propres lèvres. Mon coeur battait la chamade et mon corps tremblait ne s arrêtant plus. Mon esprit ne savait plus où donner de la tête pourtant j'étais focalisée sur ses lèvres et sa respiration que je sentais sur ma peau. Son souffle tiède caressait ma peau et ce gout exquis contre ma bouche resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Soudain tout s arrêta d'un coup, ce moment si délicieux soit il prit fin en un éclair. Ce doux contact, cette sensation de bien être tout cela s envola quand il fit un pas en arrière et se détacha de moi. Avais je fais quelque chose de mal ? Qu elle idiote j'étais de penser qu'il répondrai à mon baiser, non mais franchement à quoi pensais je ? Pourtant je vis dans son regard qu'il etait .....perdu. Non impossible pas lui ! Etait il gêné ou troublé par ce que je venais de faire ? Lui qui semblait être si à l'aise avec les femmes, se pourrait il que ce ne soit qu'une fausse image du grand Caliel ?

Je voulait poser ma main sur sa joue pour calmer les tremblements que j'avais cru apercevoir ou bien n'etait ce que le fruit de mon imagination. Je voulais être près de lui, sentir encore ses lèvres sur les miennes son corps puissant contre le mien. J etais amoureuse cela ne faisait plus aucun doute mais le voir me rejeter ne m aiderai pas à lui prouver que je peux être à la hauteur. J'aurai voulu me boucher les oreilles quand il prononça mon nom et je pensai *Non tais toi ne dis rien et embrasses moi !*

Un ange avait du m'entendre car à ma grande surprise il m'embrassa à son tour. Je fus un peu déstabilisée c'est vrai car son baiser était plus franc et moins maladroit que mon espèce de tentative, n'empêche ça avait marché. Je me perdis dans un tourbillon de tendresse, mon coeur explosa dans ma poitrine et tambourina à l'intérieur. L entendait il ? J espérait que non ....
Une chaleur inconnue s'empara de moi et je un doux frisson parcourut mon dos et mon ventre quand contre toute attente il déposa ses mains sur mon visage. Je frémis de plus belle en sentant son pouce me caresser la joue et je pus constater qu'il trembler vraiment, alors comme guidée par mon coeur et l 'amour que je lui portait je déposai à mon tour ma main sur la sienne pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Dim 16 Fév - 15:34

Plus les secondes passaient et plus Caliel pouvait sentir une boule se former dans son ventre. Un baiser exquis, tendre, et chaud. On pourrait même dire brûlant tant la tension de la passion commençait à monter et à le ronger de l'intérieur. Il frémit un instant en sentant les doigts fins de Lorie se poser sur sa main d'ours, comme pour le rassurer. Ils étaient exactement comme il les avaient imaginées en les regardant de loin ; doux, un peu chaud, et plutôt délicats.
Et puis finalement, retour à la réalité. Le chevalier revint sur terre quand il entendit des bruits de pas qui allaient en directement de l'écurie. Instinctivement, Caliel interrompit le baiser, détournant son regard de Lorie tandis qu'un inconnu fit son entrée dans le lieu pour panser son cheval quelques minutes. Caliel, non sans pousser un léger soupir, se détourna de Lorie. Qu'il avait été stupide pour le coup. Se laisser guider par ses instincts et son coeur, au lieu de suivre sa raison, cela ne lui ressemblait pas.... Lui qui avait déjà presque 40 ans de vie derrière lui, qu'est-ce qui lui prenait de s'intéresser à une jeune femme telle que Lorie ? Elle qui ne savait que si peu de choses de la vie, qui serait-il pour la faire mûrir aussi vite qu'il l'avait été obligé lui-même... Cela faisait déjà 10 ans qu'il avait pris la place de l'ancienne chef, tuée lors d'une mission. Ce qu'on lui  avait dit le jour de la succession restera à jamais gravé dans sa mémoire... Un chef ne reste jamais chef bien longtemps. Cela faisait 10 ans, son corps commençait déjà à se fatiguer, à la moindre faiblesse et il pourrait se faire trancher le coup. Alors... peut-être devrait-il mieux rester seul, plutôt que de faire, sûrement, souffrir quelqu'un. Et puis, il était son supérieur. Que dirait les autres ? Déjà que son entourage parle pas mal sans qu'il ne fasse rien, alors si en plus il se met à faire ce genre de choses...

Tandis qu'il s'éloignait d'elle tristement, et que ses pas le menèrent lourdement vers son lit, une autre réalité le frappa.
Il était parmi ceux dont la tête était la plus chère à Onyx. Et si jamais on s'en prenait à elle dans le but de le manipuler ? Cette dernière pensée lui donna l'effet d'un coup de poignard dans le coeur, un coup énorme, terriblement douloureux, plus douloureux encore que tous les coups physiques qu'il avait bien pu recevoir par le passé.
Se couchant lentement dans son lit, ne gardant que son pantalon, il laissa le silence s'installer, silence qui se fit interrompre un moment quand Lorie vint se coucher à son tour dans le lit voisin.
Finalement, il ouvra la bouche.

-Lorie, nous n'aurions pas dû. JE n'aurais pas dû te faire ça, pardonne moi.

Il gardait les yeux rivés sur le vieux plafond qui était soutenu par des poutres en bois, pour ne pas la regarder, redoutant la réaction de la jeune femme, lui même affichant en secret une mine pleine de dépit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mer 19 Fév - 18:12

Finalement ce n'était peut être qu'un simple rêve.
Tout pris fin quand Caliel s'écarta de moi après avoir entendu quelqu'un arriver dans l'écurie. Comme si un voile sombre me brouilla la vue tout s arrêta autour de moi, ce baiser, cette sensation de bonheur. Une vague de tristesse s'empara de moi, le vent glacial s'engouffra me balaya le visage.
Qu elle idiote j étais de croire qu il ressentait quelque chose pour moi, le geste qu'il venait d'avoir mit fin à mes espérances.
Je baissa la tête pour éviter de croiser son regard surement gêné et voir cela me ferai encore plus de mal. Quand il s'éloigna l atmosphère devint froide et sans vie, tout devint plus morne et sombre.
Je serrai le poings et frappa la poutre et des larmes coulèrent sur mes joues. Pourquoi je pleurais ? Pourquoi me m'étais je dans un tel état ? Surement parce que je venais de me faire jeter royalement. Mes jambe se dérobèrent sous moi et je tombai à genoux sur le sol froid, peu importe si quelqu'un me voyait ainsi le regard de Cal que j avais aperçut me suffisait, mon coeur se décomposait.

Je ne sais pas combien de temps j avais passé par terre mais quand je prit le chemin pour rentrer à l'auberge j avais mal au jambes et j avais l impression qu'elles pesaient des tonnes. Je poussais la porte et tout mon corps se raidit en le voyant allongé sur son lit. Je refermai la porte et alla m asseoir sur le mien et dénouai le laçage de mon corset et laissai simplement la chemise de lin que je portais en dessous mais je ne m'étais pas rendue compte que le début de ma cicatrice se voyait.
La voix de Caliel me fit frémir et mon coeur se serra quand j'entendis ce qu il prononça. Je serrai les poings, hors de question de rester aussi faible. Je me levai et allai me planter devant son lit, le regard déterminé je lui lança :

Je refuse que ça se passe ainsi ! Tu as beau être mon supérieur je ne me laisserai plus marcher sur les pieds ! Je t'ai ouvert mon coeur et tu l'as royalement broyé bravo mais ce n est pas pour autant que je vais me laisser abattre. Tu as peur du regard des autres ? Tu as peur de ce que tu pourrais ressentir ? Et bien pas moi ! Je sais ce que tu penses, que je suis une pauvre femme qui ne connait rien à la vie mais crois moi j'en sais bien long sur vous les hommes.

Les larmes s'étaient échappées et perlaient sur mes joues, mon coeur tambourinait dans ma poitrine, je l aimais et rien n y changera

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Lun 10 Mar - 21:13

Caliel pouvait sentir ses mains devenir moites un petit peu plus chaque seconde. C'est comme si son pouvoir s'était retourné contre lui, l'étouffant dans son propre intérieur. Il osa à peine la regarder, même si au final il n'avait pas le choix puisqu'elle s'imposa à lui. Les mots qu'elle prononçait étaient tellement durs, et il pouvait sentir pleinement la peine qu'il lui avait fait.
Dans un mouvement lent, le chevalier se redressa, quitta son lit et se mit face à elle, la dépassant de plusieurs têtes encore une fois. Et, tandis qu'il laissait le silence s'installer entre eux deux, il frôla la joue de la jeune femme sur laquelle quelques larmes perlaient. Son coeur lui tambourinait tout son corps comme si il n'était qu'une énorme caisse de résonance, et il lui était impossible de faire partir la moiteur de ses mains -ce qui était un comble le concernant. C'était à présent tout son corps qui réagissant violemment. Sa poitrine nue, dont la musculature était contrastée avec les rayons de lunes qui s'y jetaient, se levait et se baissait au rythme quelque peu rapide de sa respiration.
Finalement, il lui répondit aussi calmement qu'il le pouvait, même si l'émotion le gagnait au fil des secondes.

"Lorie, je ne t'ai jamais regardée comme je regarde les autres femmes autour de moi. Je ne t'ai jamais considérée comme une pauvre femme, je ne crois pas que tu n'y connais rien à la vie, et cette cicatrice sur ton corps me le montre également. Je n'ai pas peur du regard des autres, c'est bien la dernière chose qui m'importe d'ailleurs. Je n'ai pas non plus peur de ce que je ressens pour toi."

Il marqua une pause, tandis qu'il baissa les yeux vers elle alors que son coeur se déchirait lorsqu'il plongea son regard dans celui de Lorie.

"Tu es pour moi une femme forte de caractère, tu ne te laisses pas faire par les autres lors de tes entraînements, de ce que j'ai vu jusqu'à maintenant. Pour moi tu vaux bien plus que n'importe quelle autre femme, elles paraissent toutes tellement fades, comparées à toi. Je t'aime Lorie, je ne sais pas depuis combien de temps exactement, mais je t'aime. Tu es la seule qui me fait sourire, qui arrive à me faire réagir. Certes nous n'avons pratiquement passé aucun moment ensemble, mais à force de t'observer j'ai appris à te connaitre."

Caliel soupira doucement, continuant de lui caresser doucement le visage, profitant de ce moment comme si cela n'était qu'un rêve.

"Ce que je crains, c'est qu'on te fasse du mal. Qu'en cherchant à m'atteindre, quelqu'un s'en prenne à toi. As-tu déjà vu un chef vivre plus de 10 ans ? Personnellement, non, et c'est pour ça qu'on les voit très rarement accompagné de quelqu'un. Même si ce que je te dis me déchire l'âme, cela me tuerait encore plus de savoir que l'on t'a fait du mal, à cause de moi. Et tu es si jeune, tu as tellement de choses à vivre, alors que je suis de 20 ans ton aîné, je ne veux pas te priver de ces choses en menaçant ta vie par mon simple amour pour toi."

Sur ces mots, le chevalier laissa à nouveau le silence s'installer. Il lui avait ouvert son coeur comme il ne l'avait jamais fais auparavant, il avait été absolument honnête avec elle. Et pourtant, ses mains ne pouvaient se détacher du visage de la jeune femme, tout comme son regard ne pouvait quitter le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Mer 12 Mar - 20:45

Tout en moi me dictait de fuir, de tout laisser tomber maintenant.
Mon cœur en dictait autrement, hors de question de tout laisser tomber alors que je venais de tout lui avouer. Tout mon corps tremblait et mon cœur cognait dans ma poitrine à me rendre sourde, j attendais une réponse quelconque soit elle mais une réponse.

Je me figea quand il se leva et vint vers moi et se planta face à moi, il me dominait de toute sa taille et mon cœur cessa de battre un millième de seconde. J aurai donné n importe quoi pour qu'il me prenne dans ses bras et que je cesse d' avoir peur. Le silence qui pesait dans la pièce rajoutait du poids à cette angoisse. J'aurai du m'enfuir et retourner à Argent mais mes pieds refusèrent de bouger, mon cœur en avait décidé autrement. Je devais à tout prix ne pas pleurer surtout devant lui alors que je venais de lui faire une espèce de morale. Manque de chance lorsque sa main vint effleurer ma joue et essuyer une larme je me suis dit que c était raté. Je devais me rendre à l'évidence ce contact n'était pas pour me déplaire, contre toute attente sa main était chaude et réconfortante, comme tout à l heure.

"Lorie, je ne t'ai jamais regardée comme je regarde les autres femmes autour de moi. Je ne t'ai jamais considérée comme une pauvre femme, je ne crois pas que tu n'y connais rien à la vie, et cette cicatrice sur ton corps me le montre également. Je n'ai pas peur du regard des autres, c'est bien la dernière chose qui m'importe d'ailleurs. Je n'ai pas non plus peur de ce que je ressens pour toi."


J'eus un léger sursaut quand il brisa le silence bien que mes yeux soient plongés dans les siens ne pouvant m en détacher. Tout mon être se figea et devint de glace quand il fit allusion à ma cicatrice, j avais baisser ma vigilance et voilà qu'il voyait ce que je m' efforçais de cacher.
Alors comme ça il n avait sois disant pas peur de ce qu'il ressentait. Alors j'aimerais qu'il m explique pourquoi il s est écarté de moi tout à l heure.


"Tu es pour moi une femme forte de caractère, tu ne te laisses pas faire par les autres lors de tes entraînements, de ce que j'ai vu jusqu'à maintenant. Pour moi tu vaux bien plus que n'importe quelle autre femme, elles paraissent toutes tellement fades, comparées à toi. Je t'aime Lorie, je ne sais pas depuis combien de temps exactement, mais je t'aime. Tu es la seule qui me fait sourire, qui arrive à me faire réagir. Certes nous n'avons pratiquement passé aucun moment ensemble, mais à force de t'observer j'ai appris à te connaitre."


Il m'observait pendant les entrainements, que devais je en penser ? Mais ma vie s arrêta quand il avoua de but en blanc qu'il m aimait. Tout autour de moi cessa d exister seul lui et son regard d émeraude continuaient de vivre. Mon cœur battait la chamade et je fus troublée et perdue. La colère éprouvée disparue et je dut me retenir de ne pas tendre ma main.


"Ce que je crains, c'est qu'on te fasse du mal. Qu'en cherchant à m'atteindre, quelqu'un s'en prenne à toi. As-tu déjà vu un chef vivre plus de 10 ans ? Personnellement, non, et c'est pour ça qu'on les voit très rarement accompagné de quelqu'un. Même si ce que je te dis me déchire l'âme, cela me tuerait encore plus de savoir que l'on t'a fait du mal, à cause de moi. Et tu es si jeune, tu as tellement de choses à vivre, alors que je suis de 20 ans ton aîné, je ne veux pas te priver de ces choses en menaçant ta vie par mon simple amour pour toi."


C'était donc ça qui le préoccupait tellement, il avait peur. Caliel Secael avait peur qu'on me fasse du mal parce que je l aimais, parce qu'il m'aimait. J avais du mal à y croire. Cependant mes craintes que j avais éprouvée quelques jours plus tôt se justifièrent. Les racontars que j avais entendu étaient donc vrais....J'aurai voulu me mettre une gifle pour me réveiller. Voyons !
Je devais absolument le rassurer sinon j allais le perdre et sans lui, sans son regard sur moi je me sentais perdue, vide. Je sentis ses mains rester contre mon visage et j en profitai pour poser l une des miennes sur l une des siennes.

Ce simple amour pour moi comme tu dis si bien est la seule chose qui m'aide à me sentir vivante.

Ma voix trahit mon émotion et je dus garder mon calme

La vie n offre pas de seconde chance Cal ....crois moi. Je moque éperdument de la différence d' âge, tu es le seul qui à réveillé mon cœur endormit depuis des années.

Mais un problème...une réalité plutôt persistait. Le fait que quelqu'un veuille s en prendre à moi pour l atteindre n était pas à écarter. Je devais cependant lui faire comprendre que cela ne me faisait pas peur. Je ne trouvais aucun paroles assez convaincantes et parfois les gestes valent mieux que des mots.

Je serrai sa main qui était sur mon visage et approcha on visage du sien si bien que nos nez se frôlèrent, je le voulais plus que tout mais je n eus pas la force de le voir s ecarter une nouvelle fois alors je ne fis que murmurer :

Je t aime et ca ne changera jamais. Je comprends tes peurs mais tu ne crois pas qu'on aurai le droit à une chance ?

Je m écartai de son visage à contre cœur et lâchai sa main, maintenant la balle était dans son camp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   Lun 7 Avr - 17:14

Un petit instant de doutes et de panique submergea Caliel quand Lorie approcha son visage du sien. A quoi pensait-elle ? C'est comme si elle balayait tout ce qu'il avait dit du revers de la main. Elle qui est si jeune, si seulement elle pouvait comprendre les enjeux de cette possible histoire. Jamais il n'avait eu à protéger une autre vie que la sienne, son instinct lui hurlait qu'il ne serait jamais capable de s'occuper d'elle, que ce soit pour la protéger, veiller sur elle, mais aussi pour la rendre heureuse. Il avait déjà à peine le temps de s'occuper de lui même.
Mais pourquoi, l'envie était là. Pas juste l'envie d'ailleurs, c'était un mélange d'un tas de sentiments, ce qui le rendait affreusement confus et indécis. Malgré tout, il désirait sa présence à ses côtés, pouvoir l'aimer librement et être aimé de la même manière en retour. Il la désirait elle, tout simplement.
Alors qu'elle s'éloignait de lui, une vague de froid s'empara de son coeur. Même si elle ne mettait que quelques centimètres de distance, c'est comme si elle s'éloignait loin de lui, pour toujours. Finalement, il se laissa guider par son coeur pour la seconde fois aujourd'hui. Le chevalier avança à nouveau une main vers le visage de la jeune femme qui était face à lui, puis, tout en s'avança vers elle, il posa son autre main sur sa seconde joue. A nouveau, ses lèvres entrèrent en contact avec celle de Lorie, et à nouveau il put sentir son coeur exploser, tandis que son corps entier fut comme envahi par une immense vague de chaleur. Ce baiser, cependant, n'était pas vraiment semblable aux deux autres. Certes il était accompagné d'une immense tendresse, et d'un amour aussi pur que le cristal, mais il y avait également de la fougue, de la passion, un désir naissant.
En même temps qu'il l'embrassait doucement, Caliel passa ses mains dans la nuques de la jeune femme, puis, les descendant dans le milieu de son dos, il quitta ses lèvres dans le but de la prendre dans ses bras, simplement. Au diable les inquiétudes, les doutes, les peurs. Son coeur aimait, son esprit en était hanté, aujourd'hui plus que jamais. Alors même qu'il tenait enfin dans ses bras l'être qui lui était le plus cher, il s'abandonna totalement à ses émotions. Pour la première fois il put la sentir contre lui, sentir battre son coeur à travers sa propre poitrine, son parfum, la douceur de sa chevelure, et toutes ces autres choses qu'il aspirait plus que tout à ressentir.
Doucement il lui murmura au creux de l'oreille :

"Soit, j'en ai assez de me priver d'une vie."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mission particulière [Lorie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mission particulière [Lorie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une mission particulière (Pv Cassie)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Royaume d'Enkidiev :: Les falaises obscures :: Le village en ruine-