Nous cherchons activement les membres de la prophétie pour faire avancer l'intrigue du forum.
 
CalendrierFAQRechercherMembresAccueilGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quête] Le Ver des Dunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du Jeu
PNJ / Gérant d'événement
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 24
Localisation : France

MessageSujet: [Quête] Le Ver des Dunes   Mar 20 Mai - 11:35

La plage de sable fin la plus proche du château était un lieu normalement très fréquenté. Si on marchait vers le nord, elle s’étendait à perte de vue, jusqu’à l’horizon, longeant toutes les côtes ouest d’Onyx. Plus on s’éloignait de la ville, plus elle était sauvage, peuplée de créatures marines étranges et d’individus peu recommandables.

Mais juste à côté de la capitale, alors que l’aube pointait, il était courant d’y voir des couples aller se câliner dessus, des servantes y faire une promenade, des hommes aller s’y entrainer.
Et il n’était absolument pas courant d’entendre un cri digne d’un film d’horreur s’élever depuis la plage. Servantes et demoiselles fuyaient en hurlant vers la ville, en criant « quelle horreur, quelle horreur ! ». Les hommes, restés sur place pour régler le problème, disparurent à jamais.
Il se passait quelque chose d’étrange.
Les servantes coururent jusqu’au château, espérant trouver là quelque personne à même de les aider. Elles disaient, à qui voulait l’entendre : « Il y a un ver énorme sur la plage, c’est une véritable horreur ! ». Leurs piaillements incessants auraient brisé les nerfs du plus calme des Chevaliers. Pourtant, quand une délégation de gardes fut détachée pour aller régler le problème, eux même revinrent en courant. Il fut difficile de leur arracher un mot sur ce qui se passait sur la plage.

Cette dernière devint une zone prohibée. Cela fait maintenant deux jours que plus personne n’y a accès, ce qui commence sérieusement à nuire à la capitale d’Onyx. C’est pourquoi une petite récompense en or fut mise en jeu à celui qui débarrasserait la plage du ver géant qui s’y trouvait. Il ne manquait plus qu’un vaillant personnage pour aller affronter cette répugnante créature…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amantis.actifland.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Quête] Le Ver des Dunes   Mer 21 Mai - 2:53

- Un ver dit-tu ? C'est que des mensonges !

C'est ainsi que dans une taverne, par l’intermédiaire d'un raconteur que j'avais établis mon chemin envers cette mystérieuse plage qui se vidait de ces occupants à une vitesse considérable. Serte,elle n'avait que bonne réputation dû au fait qu'il y avait à certaine endroit des monstres que vous ne voudriez pas croisez mais en générale c'étais un endroit paradisiaque où les gens se donnaient rendez-vous pour relaxer et prendre du beau temps....

En générale.

Depuis peu, des citoyens déclaraient avoir vus un ver géant se promener non seulement sur la plage, mais dans la plage, et depuis, les gens fuyaient la plage comme la peste. La plupart ne désiraient que de sortir de ce cauchemar et oublier ces images troublantes et ils ne désiraient pas plus en parler. Donc, une sorte de mandat avait été créer comme but d'arrêter ou de tuer cette bestiole. Le mandat était très floue, mais chacun de nous savait que pour arrêter cette bête, le meilleur moyen était de l'exterminer. De ce fait, je ne me posais guère plus de question car celon moi j'avais toute les qualités requise pour mener à bien la mort de ce ver.

Après un moment à être dans mes pensés et à réfléchir de la façon duquel je m'y prendrais, mes pieds se déposèrent sur le sable chaud d'après midi. Le soleil éclairait l'horizon et annonçait la continuité d'une excellente journée ou plusieurs amateur de baignade en aurait profiter pour exercer leur loisir... Mais aujourd’hui, la plage était déserte et on ne percevait à peine le moindre grains bouger lors des quelques souffles du vent. Je fronça les yeux pour tenter de démystifier quoi que se sois de différent, d'anormal qui pourrait révéler la présence d'un monstres quelconque. Il n'y avait là pour le moment que du sable à perte de vue donc je me contenta d'approcher sur la plage en haussant les épaules en me disant intérieurement :

'' Tu dois attirer la bête, fais comme les autres ''

Après un moment à me balader sur le sable, je me craqua les doigts et je m'échauffa rapidement en prenant de grande respiration.  Je finis, après mes quelques exercices complètement ridicule, par claquer des doigts pour invoquer un double de moi même à mes coter. D’ailleurs, j'avais fier allure avec le soleil me planant sur la tête. Sans trop penser à de mauvaises blague à faire sur mon double et à commencer à me parler à moi même, je me contenta de le contrôler pour le faire asseoir sur les fesses, les jambes devant ainsi que les mains pour le supporter derrière lui. Je poussa un soupir en repensant à mon plan de match et à mon tour je m'assis à coter de lui, en plaçant mon bras autour de son coup.

À cette instant précis, je ne pût m'empêcher de rire à l'idée qu'une personne autre que moi regardais mon plan qui paraisait idiot mais tout simple à la fois. Il suffisait simplement d'imiter un petit couple sur la plage pour attirer le ver et le faire mordre à l’hameçon. Après un moment je ne oût m'empêcher de garder une blague pour moi même et je me détourna en direction de mon double, qui m'imita.

- Ne parle pas de sa aux autres, je n'aimerais pas qu'ils pensent que nous avons une relation.

-Tu fais chier à nous invoquer à chaque fois avec un scénario pourris.

Je regarda pendant un moment le double qui m'avait répondu. Certaine fois il m'arrivait de donner un peu trop de conscience à s'eux ci pour ne pas qu'ils soient complètement idiot et la plupart du temps c'étais un désastre. Enfaite, à chaque fois sa terminais généralement en désastre mais je préférais ne pas m'attarder sur se point. Après un moment dans mes pensés personnelle je frappa au visage mon double et malgré sa tête qui retomba sur son épaules gauche je continua de le serrer près de moi en attendant une quelconque réaction de ma proie.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
PNJ / Gérant d'événement
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 24
Localisation : France

MessageSujet: Re: [Quête] Le Ver des Dunes   Ven 23 Mai - 16:18

Alors que les deux êtres quasiment similaires commençaient un combat assez… pathétique, puis reprirent leur mimique d’un couple amoureux (et très gay), quelques nuages passèrent dans le ciel. Le sable voleta un peu dans les airs, et c’est alors qu’apparut la chose…

Le ver mesurait un bas mot quatre mètres de long, son corps visqueux et huileux se tortillant sur le sable. Une de ses extrémités, la plus éloignée du clone et de son maitre, se plongeait profondément dans le sol, tandis que l’autre, pointée vers les êtres vivant, ouvrait et refermait un orifice inquiétant avec un petit bruit de succion très désagréable. La chose était à la fois répugnante, horrible, et un peu inquiétante. Elle agitait sa « tête » de gauche et de droite, ne disposant visiblement pas d’yeux mais d’un autre sens ; car son mouvement se fixa bientôt sur le clone.
Avançant avec une vélocité surprenant pour un être de la sorte, le ver de terre se glissa sous le sable, serpentant comme un serpent vers sa cible. Avant que Lutso n’ait eu le temps de réagir, le ver avait de nouveau jailli et gobé comme une mouche le bras entier de son clone. Ce dernier se mit à hurler :

« Aaaarrgggg mais ça fait super mal qu’est ce .. »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase : il y eut un bruit de hachoir, puis de déglutition, et le bras fut découpé et disparut dans les entrailles du ver des sables. Le clone, son bras déchiqueté, saignait abondamment, son visage tordu par la douleur. Se vidant de son sang, il tomba comme une poupée molle sur le sol, tâchant de rouge le sable fin.

Le ver se retourna, et, faisant une fois de plus de béer sa bouche, sembla bien décidé à finir son repas : il se mit à s’approcher lentement du clone rampant au sol, désireux de placer tête, corps et jambes dans sa bouche baveuse et maintenant remplie de chair et de sang. De là où il était, Lutso avait une vue déplaisante sur le fond de la gorge de la chose : une série de dents plates et tranchantes, semblables à une enfilade de hachoirs, semblait composer une bonne partie du corps du monstre… Heureusement pour la lui, la bête semblait tout simplement l’ignorer, plus désireuse de manger le clone blessé que de s’attaquer à quelqu’un d’autre pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amantis.actifland.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Quête] Le Ver des Dunes   Sam 24 Mai - 2:40

« Aaaarrgggg mais ça fait super mal qu’est ce .. »

Pendant un moment je leva mon sourcil et je me contenta de repousser mon double alors que je vis à travers ces yeux un un ver ressemblant à un serpent géant engloutir la totaliter de son bras. Je le regarda tomber sur le sol, en tentant de ne pas percevoir les bruits ahurissant de ces cris parmi les sons répugnants qui émanait de la gorge... ou plutôt du trou béant de la créature. Après avoir cru voir l'enfer, le monstre s'approcha tranquillement du corps de mon double qui n'agonissais presque plus sur le sol, à force de se vider de son sang d'une tels façon il devrait bientôt mourir, néanmoins il aurait fait son travail comme je le désirais.

Après quelques instant, le clone sembla finalement mourir et il ne devint qu'ombre sur le sol qui rejoignis la mienne en quelques secondes. Dans mon cas, je regardais toujours la bête qui semblais, malgré qu'elle n'avait pas se qu'on pouvait qualifier de nez ou d'oreille, agiter la tête dans plusieurs directions, probablement surprise de voir que sa proie c'étais... volatilisez. Je déglutis difficilement pour garder ce que j'avais manger ce matin et malgré le dégoût que j'avais à l'égard de cette bestiole je l'observa tant bien que mal. Maintenant que je la regardais elle était beaucoup plus grosse que se que j'avais imaginer et elle semblait être un parasite intestinal, qui ne se contentais pas seulement de profitez de vous mais bien de complètement vous manger. Pendant un moment je pensa que c'étais la grosse rejetée de la famille qui était devenu carnivore en mangeant ces frères et sœurs pour en donner se résultat... Malgré la situation actuelle je ne pût m'empêcher de m'exclamer pour finalement laisser sortir un rire impossible à retenir.

Malgré cette blague de mauvais goût, le ver sembla retourner son extrémité avec la gueule grand ouverte en ma direction et il commença à se mouvoir rapidement probablement pour me faire subir l'un des mêmes sorts que mon double. Pris de panique le visage devenant subitement blême je me contenta de me détourner et de courir en la direction inverse, en disant malgré moi:

-Moi qui désirais attirer le femme, mon souhait à été falsifier !

Encore une fois je ne pût m'empêcher de rire et maladroit comme je suis je me renversa sur le sable de tout mon long. Mon premier réflexe, en entendant le sons étrange s'approcher de plus en plus derrière moi fût de me détourner pour regarder l'horreur qui apprêtait à bondir sur moi d'une secondes à l'autres. Pendant un moment je me crispa et lorsque la bouche du monstre fût à quelques centimètres au point de me gober je me mis intangible et le ver me passa au travers, me laissant découvrir rapidement non seulement son intérieur dumoins répugnant mais aussi son odeur laissant dumoins à désirer. Après avoir cligner des yeux plusieurs fois et avoir enlever mon intangibilité je me tourna en direction du ver qui ne savais pas trop se qui venais de se passer, mais qui se détournait néanmoins en ma direction, prêt à m'affronter. Après quelques secondes je me contenta d'invoquer 3 doubles à mes coter et de croiser les bras en cœur.

- Tu va y passer sale...
- Abomination !
- Merdier !
-Grand-mère !

Je fronça des sourcil ainsi qu'avec deux doubles en regardant celui qui avait prononcer les dernière paroles en tentant de comprendre se qu'il voulait insinuer par là sans trop comprendre. Après un bon moment malgré la graviter de la situation je ne pût m’empêcher de rire provoquant la même réaction cher mes clones. Ces  rires furent de nouveau stoper alors que la bête fonça en notre direction. Malgré la stupeur qui dessinais chacun de nos visages, dans un cri plus ou moins, mes doubles et moi même courus dans diverses directions tout en criant le plus fort possible pour distraire ce ver. À certain intervalle il m'arrivait de me transposer pour sauver de justesse l'un des doubles, ou simplement lancer une boule de feu dans le derrière de la chose pour lui faire changer de cible.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
PNJ / Gérant d'événement
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 24
Localisation : France

MessageSujet: Re: [Quête] Le Ver des Dunes   Jeu 5 Juin - 9:47

Le ver de terre géant hocha sa tête de gauche à droite, sillonnant derrière chaque clone, ne faisant apparemment aucun distinction entre les doubles créés par magie et l’original. Il se contentait d’aller vers la cible la plus proche, aiguillé par des boules de feu ou bien des téléportation surprenantes. Difficile de dire, vu son faciès au manque total d’expressivité, s’il comprenait qu’il se passait quelque chose ou non.

Toujours est-il qu’au bout de moment, apparemment lassé de subir brulures au 1er degré et de devoir courir, euh, ramper derrière des cibles qui courraient dans tous les sens, il se replia sous terre.
Le moment de pause fut un instant magique : clones et magiciens s’entre regardèrent, ne sachant pas trop comment interpréter ce replis prématuré. Le vent souffla doucement sur les dunes, tandis que l’eau, dans un clapotement irréel, voyait sa surface ridée par les souffles du zéphyr. Le soleil, brillant, à peine voilé par quelques nuages joueurs, dardait ses chauds rayons sur la plage.

Puis, il y eut un léger grondement, du sable se mit à sursauter et, dans une gerbe, jaillirent cinq vers aussi gros, gras et à l’aspect tout aussi repoussant que le premier du sol. Quatre d’entre eux dirigèrent leur bâillement répugnant vers les cibles de chair fraiche tandis que le dernier, toujours planté comme un i dans le sable, se tenait à la verticale, comme un périscope ou un général menant ses troupes à la bataille, dirigeant dans une langue faite de silences et de gargouillis ses quatre confrères verdeterresques.

Dans une poussée commune, les vers se mirent à ramper à toute vitesse vers leurs proies, désireuses de manger, encore et toujours, plus de chair fraiche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amantis.actifland.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête] Le Ver des Dunes   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête] Le Ver des Dunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les dunes
» [Désert] Au cœur des dunes...
» Insectes
» Les courageux Wallon dans les Dunes de Lommel
» À l'ombre des dunes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Empire :: La plage-